Imprimer la page

Des bougies de préchauffage, pour quoi faire ?

Sur les moteurs à essence, la bougie d'allumage assure l’allumage du mélange air/carburant au moyen d'une étincelle. En revanche, les moteurs diesel fonctionnent en auto-allumage.  Le principe de fonctionnement est le suivant : l’air ambiant est aspiré et comprimé dans les cylindres de manière à atteindre une température située entre 700 et 900°C. Lorsque le carburant arrive, il s’allume uniquement sous l’effet de cette chaleur.

Si la température extérieure est basse, les moteurs et les cylindres, ainsi que l'air aspiré, sont froids. Pour contrecarrer ces pertes de chaleur, des bougies de préchauffage sont nécessaires. Elles compensent les conditions de démarrage défavorables par leur action de « réchauffement » de la chambre de combustion. En outre, les bougies de préchauffage modernes interviennent jusqu’à ce que le moteur ait atteint la température de fonctionnement nécessaire. Ainsi, elles assurent également sur les premiers kilomètres un fonctionnement silencieux du moteur et une faible émission de substances polluantes. Le post-allumage réduit de 50 % le développement de fumées bleues et blanches. Les petits nuages de fumée du démarrage à froid font partie du passé.

Une bougie de préchauffage doit pouvoir supporter des conditions extrêmes. Elle est fixée sur la culasse, son élément de préchauffage dépassant dans la chambre de combustion du moteur. Elle y est exposée à une chaleur extrême et à une pression élevée.

NGK propose des modèles de bougies de préchauffage adaptés à tous types de moteurs, résultat d’un travail sur mesure. Les bougies de préchauffage se distinguent par leurs matériaux et leurs formes. Il en existe en acier, en céramique avec différents diamètres et longueurs de filetage, adaptées à différentes tensions.